Contact 

 

BOOKING WORLDWIDE
Like a Sound - www.likeasound.com
Marina Chassé
+33 (0)6 81 98 90 95
marinachasse@gmail.com

CONTACT DMITRY BAEVSKY
Use the form on the right or drop a line at dmitry.baevsky@gmail.com



NEW YORK

Welcome to New York saxophonist Dmitry Baevsky's website! 

DMITRY-BAEVSKY-triade3.jpg.jpg

FRANCAIS

“Ça virevolte, ça tangue, ça tournoie, ça envoie” - JAZZ MAGAZINE

"Son précédent concert parisien nous avait laissé bouche bée. Dmitry Baevsky est LA révélation du saxophone alto" TSF JAZZ

"Saxophoniste absolument passionnant. L’alto Con Brio."  Alex Dutilh, FRANCE MUSIQUE.

"La scène internationale applaudit la sonorité distinctive; le discours de plus en plus lyrique; le jeu campé, ultra-véloce, aux tournures frappantes.” — LIBERATION


Formidable saxophoniste alto de la scène jazz new-yorkaise, Dmitry Baevsky est né en Russie. Avec un timbre sombre et chaleureux, une technique redoutable, un sens évident du drive, il est aujourd'hui l'un des saxophonistes les plus en vue.

dima.jpg.jpg

Fils unique d’un écrivain et d’une traductrice, Dmitry grandit à Saint Petersbourg au milieu des livres... Il débute le piano à l’âge de six ans, mais découvre sa véritable passion pour la musique adolescent lorsqu’il fait l’acquisition de son premier saxophone alto.  Bien qu'il n'y ait pas vraiment de musiciens professionnels dans son entourage, sa famille est très liée à la musique. Sa grand-mère joue du violon, et son arrière grand-père, Moisei Beregovsky, est un ethno-musicologue célèbre et respecté qui passera toute sa vie à rassembler les mélodies et paroles de chansons du folklore Yiddish, ainsi que les mélodies de danses traditionelles d'Europe de l'Est (musique Klezmer). 

Dmitry étudie pendant quatre ans au Mussorgsky College of Music à St-Petersburg avec le brillant saxophoniste russe Gennady Goldstein.

A l’âge de dix-neuf ans, Dmitry auditionne pour intégrer le département Jazz de la prestigieuse New School University de New York. Il obtient une bourse pour sa scolarité complète et quitte ainsi la Russie qu’il ne reverra finalement que quinze ans plus tard... A la fin de ses études, Dmitry est un membre à part entière de la scène jazz locale et décide de s’installer définitivement à New York.

En 2005, Baevsky sort son premier CD en tant que leader "Introducing Dmitry Baevsky » (Lineage Records), enregistré avec deux légendes du jazz: Cedar Walton et Jimmy Cobb... En 2009 parait "Some Other Spring" (Rideau Rouge / Harmonia Mundi ) enregistré lors d'une tournée en Europe avec le guitariste Joe Cohn.  Suivront deux albums pour le label Sharp Nine Records: "Down With It" (2010) sur lequel est invité le trompettiste Jeremy Pelt, puis "The Composers" (2012) avec David Hazeltine au piano, John Webber à la basse, Jason Brown à la batterie et le guitariste Peter Bernstein. L'album "Down With It" est resté plus de quatre mois dans les charts Jazzweek (un rapport hebdomadaire des cinquante albums jazz les plus joués sur les stations de radio à travers les Etats-Unis et Canada). 

Dmitry a joué et enregistré avec des musiciens tels que Benny Green, Peter Washington, Willie Jones III, Roger Kellaway, Jeremy Pelt, David Hazeltine , " Killer" Ray Appleton, Peter Bernstein, Cedar Walton, Dennis Irwin, Steve Williams, Joe Magnarelli, Ryan Kisor...

L'album "Over and Out", sorti en février 2015 sur le label Jazz Family, présente Dmitry dans un format trio avec David Wong à la contrebasse et Joe Strasser à la batterie. 

En 2017, c'est l'excellent album "The Day After" qui parait sur le label Jazz Family.  2018 marque la création d'un nouveau projet en duo avec le pianiste Jeb Patton, et la sortie d'un album ("We Two") sur le label jazz&people!

  

"A bientôt 40 ans, le saxophoniste Dmitry Baevsky a conservé son visage d'enfant. A l'écoute de son nouvel album "Over and Out" enregistré en trio avec la rythmique qui l'accompagne depuis plusieurs années, on se dit que ce russe installé à New York a vraiment l'art de suspendre le temps. Le saxophoniste a beaucoup écouté ses ainés, beaucoup travaillé pour parvenir à une telle maîtrise de son instrument" ANNE CHEPEAU, TENDANCES JAZZ, FRANCE INFO.

 

"On peut entendre du Monk, de l’Ellington ou du Jobim mais surtout une très belle reprise de Ray Bryant (Reflection). Vues ses origines, certains n’ont pas hésité à qualifier Baevsky de Tsar de l’alto tant son jeu est impressionnant mais nul doute qu’il fera partie des stars du sax de ce siècle." NOUVELLE VAGUE

 

On dirait un mot de code, presque un mot de passe. Le nom de Dmitry Baevsky provoque une complicité immédiate entre ceux qui connaissent le prodige du saxophone alto. On découvre avec bonheur halluciné ce Russe de Saint-Pétersbourg qui vit depuis une quinzaine d'années aux USA.

Pour évaluer le phénomène, imaginez un Charlie Parker transposé au XXIe siècle, qui aurait intégré les apports de ses propres disciples: Sonny Stitt, Jackie Mc Lean, Phil Woods, le Japonais Sadao Watanabe et Sonny Rollins. S'ajoute à la volubilité des Messieurs sus-dits, le feeling des ténors de granit (Ben Webster, Lester Young, Coleman Hawkins, plus Johnny Hodges pour le blues). Si le génie immense de Parker vous remue, annulez tout et foncez écouter Baevsky, vous allez tomber trois fois. (...) Deux semaines après avoir reçu le CD sorti en 2005 (Introducing, avec Cedar Walton au piano et Jimmy Cobb, chez Lineage Records), la rondelle ne décolle toujours pas de mon lecteur.